USR 3155

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire IRAA

Institut de Recherche sur l'Architecture Antique (Antenne de Lyon)

image oiseau MOM

Labitolosa

La petite cité romaine de Labitolosa située sur la comune de la Puebla de Castro en Aragon, fait l'objet de fouilles depuis 1991. Dès le début des travaux, les membres de l'IRAA (M. Fincker, J.-M. Labarthe et V.Picard) furent associés aux fouilleurs (Ausonius et Université de Saragosse) afin de procéder à l'étude architecturale des vestiges.

Labitolosa est implantée sur le piedmont méridional des Pyrénées dans la province de Huesca. C'était le chef-lieu d’une cité dont le territoire jouxtait au nord celui de Saint-Bertrand-de-Comminges, l’antique Lugdunum Convenarum. La cité disposait du droit latin. Son histoire fut assez courte : après une installation au cours du premier siècle avant. J.-C., l’agglomération se développa rapidement particulièrement au cours du Ier siècle après J.-C. et pendant le premier quart du IIe. Mais elle était déjà abandonnés dès le début du IIIe siècle. Un forum, une curie, deux établissements de bains et une domus ont été identifiés. La curie, les thermes ainsi que la domus ont été fouillés entre 1991 et 2004 et leur publication est sous presse aux éditions Ausonius.

Le forum bâti dès l'époque augustéenne s'étend sur la zone la plus plate du site, il est orienté suivant un axe nord-sud. La curie en est l'édifice le mieux conservé. Elle fut construite lors d'un réaménagement du secteur nord du forum entre 120 et 130. Elle mesure 18,5 m sur 11, avec un vestibule ouvert sur le forum et une grande salle à l'intérieur de laquelle étaient disposées une série de piédestaux honorifiques.

En contrebas, à flanc de colline, se trouvent deux édifices thermaux. Les thermes 1 sont datés des années 50-60, ils furent, comme la curie, bâtis sur des édifices antérieurs. Ils occupent une surface de 13 m nord-sud sur 33 m est-ouest. Avec plus de 3 m de haut au nord, leur état de conservation est remarquable. Le plan est à itinéraire rétrograde avec un grand frigidarium pourvu d'un bain froid, un tépidarium et un caldarium avec bain chaud et labrum attenant. Au delà, la zone de service avec le praefurnium et au nord un couloir qui relie cette zone de service au frigidarium. Le système de chauffage, particulièrement bien conservé, est d'un grand intérêt. L'air chaud diffusé à partir du praefurnium ciculait dans l'hypocauste et remontait par des conduits taillés dans la maçonnerie en grand appareil qui constituait la base des murs. Une testudo alvei a pu être restituée en liaison avec le bain chaud. Les thermes 2 furent bâtis au sud-est des premiers entre 70 et 80. Ils occupent une surface légèrement inférieur, 32 m nord-sud sur une douzaine est-ouest, mais leur organisation spatiale est identique. Leur état de conservation est moins bon. On peut cependant restituer le système chauffages des parois et des voutes.

Plus au sud, une domus fut bâtie vers la fin du Ier siècle. Son état, très dégradé, a rendu son étude particulièrement difficile. On a pu néanmoins préciser quelle fut son organisation spatiale. Les diffférentes pièces sont disposées sur des terrasse successives. Le corps de bâtiment le mieux concervé est celui qui se situe le plus en contrebas. Il était accessible uniquement depuis un niveau médian par un escalier intérieur. Une salle sur hypocauste y fut aménagée au cours d'une réfection du bâtiment.

 

Bibliographie

Myriam Fincker, « Du charbon de bois dans les enduits aux thermes 1de Labitolosa (Aragon, Espagne) », dans Hommages à G. Fabre, Archéologie des Pyrénées et de Landes, Hors série n°4, Pau, 2009, p. 131-140.

Myriam Fincker, Ludovic Chasseigne, M.Angelines Magallón Botaya, Milagros Navarro, Christian Rico, Carlos Saénz et Pierre Sillieres, « Labitolosa et quelques autres cités du versant méridional des Pyrénées centrales », dans S Keay (éd.), Early Roman Towns in Hispania Tarraconensis, 2006, p. 146-159.

Myriam Fincker, Angelines Magallon, Pierre Sillères, Milagros Navarro, Carlos Saenz, Christian Rico, Jean-Michel Labarthe, « Las termas de la ciudad hispanorromana de Labitolosa : Avance a su estudio », dans Congreso Internacional sobre termas romanas en el Occidente del Imperio. Gijón 1999. p. 193-198.

Myriam Fincker, Angelines Magallon, Pierre Sillères, Milagros Navarro, « Labitolosa, ville romaine des Pyrénées espagnoles », Aquitania 13, 1995, p. 75-103.

Logo CNRS