USR 3155

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire IRAA

Institut de Recherche sur l'Architecture Antique (Antenne de Lyon)

image oiseau MOM

Maîtrise et gestion de l’eau

Responsable, H. Broise

Ce programme s’articule autour de deux axes. L’un concerne l’alimentation en eau et sa gestion tant au niveau urbain que des différentes entités architecturales qu’elles soient monumentales ou non, l’autre s’attache plus spécifiquement à l’utilisation de l’eau dans les édifices dont elle constitue l’essence même, les thermes.

Maîtrise de l'eau

Dans ce domaine, trois aspects ont été retenus.
Le premier concerne l’alimentation en eau sous pression des agglomérations depuis le processus de recueillement (captage de sources, barrages), l’acheminement, (les aqueducs, leur entretien, les prélèvements délictueux) jusqu’au système de répartition en amont du site urbain.

Le second s’attache à l’étude des moyens mis en œuvre pour assurer la mise hors d’eau des constructions ; terres cuites utilisées pour les couvrir, descentes d’eau, systèmes d’évacuation ou de récupération. Dans bien des cas, ces vestiges sont les seuls dont nous disposons pour restituer les couvertures d’un édifice tant au niveau de la composition des volumes que de leur enveloppe extérieure ; d’où l’intérêt de ces données a priori purement fonctionnelles mais qui peuvent êtres révélatrices de choix architecturaux majeurs.

Le troisième prend en compte la gestion et la maîtrise de l’eau dans les campagnes grecques, et en particulier en Occident. Irrigation et/ou drainage sont les deux aspects essentiels de cette composante environnementale et économique de l’action humaine sur le territoire.

Les thermes

Jebel Oust : l'une des deux piscines chaudes © H. Broise
Jebel Oust : l'une des deux piscines chaudes © H. Broise

Dans ce domaine, plusieurs synthèses ont vu le jour ces dernières années ; en 2003 celle d’Y. Thébert sur les thermes romains d’Afrique du Nord, celle d’A. Bouet sur les thermes privés et publics en Gaule Narbonnaise tandis qu’en 2007, G. Poccardi soutenait sa thèse sur les thermes d’Ostie.

Le colloque d’Alexandrie (décembre 2006 en cours de publication) sur le bain collectif en Egypte et celui programmé pour 2009, qui prendra en compte aussi le Proche-Orient et la Péninsule Arabique, s’inscrivent dans cette dynamique. Ces colloques se sont tenus dans le cadre du programme Balnéorient, financé par l'ANR, dont Th. Fournet est l’un des co-organisateurs (pour plus d’informations consulter le site http://www.balneorient.mom.fr). Parallèlement, de nombreuses études monographiques, supports essentiels à de telles entreprises, sont en cours ou en voie d’achèvement dans le cadre de l’IRAA.

Un axe de recherche plus spécifique à été retenu qui vise à cerner, à travers l’architecture et l’organisation interne des édifices, la spécificité des thermes à vocation « thérapeutique » utilisant des eaux thermales chaudes. Cette recherche qui prend en compte l’abondante littérature antique se fonde sur une réinterprétation d’un corpus d’édifices fouillés ou dégagés de façon exhaustive tels que ceux de Bath, Badenweiler, Aquae Favianae et Hammat Gader, auxquels viennent s’ajouter des monuments en cours d’étude comme ceux d’Allianoi ou de Jebel Oust.

Études en cours

Carthage maison de la Rotonde, système de recueillement des eaux pluviales impliquant une couverture en terrasse des galeries du péristyle. © H. Broise
Carthage maison de la Rotonde, système de recueillement des eaux pluviales impliquant une couverture en terrasse des galeries du péristyle. © H. Broise

Saint-Bertrand de Comminges :
Thermes du Nord (P. Aupert, V. Picard).

Saint-Ulrich (Moselle) :
Thermes de la villa homonyme (X. Lafon, V. Poinsignon).

Labitolosa (Aragon) :
Deux édifices thermaux présentant entre autres des caractéristiques techniques particulièrement intéressantes au niveau du système de chauffe (M. Fincker).

Carthage Maison de la Rotonde :
La restitution des couvertures de cette maison d’époque vandale repose en grande partie sur l’analyse du réseau de recueillement des eaux pluviales (en phase de publication : H. Broise avec l’équipe du centre Henri Stern de recherche sur la mosaïque, UMR 8546).

Jebel Oust : la grande piscine tiède © H. Broise
Jebel Oust : la grande piscine tiède © H. Broise

Jebel Oust (Tunisie) :

Cette étude qui concerne des thermes liés à un sanctuaire situé sur une source thermale chaude est menée en collaboration étroite avec des géomorphologues de l’université de Bourgogne (C. Petit et J. Curie, UMR 5594 ARTETIS ).

Outre l’étude architecturale (H. Broise), celle des importantes concrétions carbonatées déposées par l’eau de la source permettra d’évaluer la différence de températures entre les différents bassins et piscines, de déterminer leur durée de fonctionnement ainsi que la nature des espaces qui les abritaient, hypèthres ou non.

Maghreb :
Les systèmes de couverture des édifices antiques en Afrique Proconsulaire (H. Broise).

Taposiris Magna (Egypte) :
Bains souterrains de tradition hellénique en cours de fouille (Th. Fournet).

Proche-Orient  :
Pour les différentes études en cours menées par G. Charpentier et Th. Fournet concernant le Liban, la Syrie et la Jordanie, voir le site de Balnéorient.

Délos (Grèce) :
Etude du Réservoir de l'Inôpos et de son règlement. (M. Fincker, J.-Ch. Moretti, H. Siard)

Syracuse (Italie) :
Etude de l’aqueduc du Galermi (environnement, architecture, datation, fonction) (S. Collin Bouffier)

Sicile (Italie) :
Gestion de l’eau dans la campagne (S. Collin Bouffier) 

Thèses en cours

Thibaud Fournet : « Les thermes de Syrie du sud ».
Anne-Laure Foulché : « Les thermes privés à Rome à l’époque impériale », sous la direction de X. Lafon en co-tutelle avec D. Manacorda (université Roma 3).

Enseignement et journées d'étude

En 2008, comme les années précédentes, se déroulera à la MMSH d’Aix-en-Provence un séminaire sur le thermalisme antique ouvert aux étudiants de master et aux doctorants. Organisé par H. Broise, X. Lafon et R. Robert, il aura pour thème cette année le décor des édifices thermaux.

Logo CNRS