USR 3155

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire IRAA

Institut de Recherche sur l'Architecture Antique (Antenne de Lyon)

image oiseau MOM

Drevant

Le théâtre

À Derventum, ancienne agglomération des Bituriges Cubi, aujourd'hui Drevant, dans le département du Cher (Centre), sont conservées plusieurs constructions gallo-romaines : des thermes, un sanctuaire, des quartiers d'habitation et un édifice de spectacles.

Le théâtre, édifié entre le Ier et le IIe s. ap. J.-C., est bien conservé et a été classé Monument Historique. Toujours resté partiellement visible, il a été en partie dégagé, fouillé et restauré pendant  le XIXe et le XXe s. Entre 1999 et 2006 Chr. Cribellier, conservateur au Service Régional de l’Archéologie de la région Centre, y a conduit des fouilles programmées en collaboration avec l'IRAA (M. Fincker), dans l'intention de comprendre les phases de construction du monument et de ses abords. Les dernières recherches se sont plus particulièrement concentrées sur le bâtiment de scène et l'orchestra.

Aujourd'hui le monument est presque entièrement dégagé, à l'exception de la la partie nord-est des substructions de la cavea, qui est couverte par un habitat moderne. La cavea était vraisemblablement divisée en trois parties, ima, media et summa cavea. Partiellement adossée à une pente et partiellement soutenue par des maçonneries voûtées, elle a un diamètre de 85 mètres et la forme d'un arc outrepassé. Deux passages annulaires et cinq radiaux desservaient les gradins. Le grand nombre de fragments de colonnes et de chapiteaux toscans découverts amène à supposer l'existence d'un portique couronnant les gradins.

L'orchestra/arène, telle qu'elle apparaît aujourd'hui, a une forme presque circulaire (D : 27 m). Elle est entourée par un mur de podium (ht : 2,60 m), dessinant un arc de cercle de 254°. Ce mur est percé par trois ouvertures menant à trois pièces identifiées comme des pièces de services ou des sacella.

Le bâtiment de scène présente deux états. Dans le premier état, un mur de fond rectiligne est-ouest fermait au sud l'aire centrale de l'édifice. On a proposé de reconnaître dans ce premier état un édifice destiné aux jeux de l'arène en tenant compte, surtout, de la présence du mur de podium. Mais on ne peut pas exclure une fonction mixte, ou double, en supposant l'aménagement d'une scène en bois par exemple. Dans un second état, un bâtiment de scène rectangulaire fut construit en réutilisant le mur rectiligne. Il est vraisemblable que pendant cette deuxième phase l'édifice a été utilisé comme un théâtre avec une orchestra surélevée par rapport à l'arène de la première phase et accessible par deux portes latérales.

Le monument fait actuellement l'objet d'une étude architecturale de C. Palermo dans le cadre d'une thèse de doctorat dirigée par J.-Ch. Moretti. Elle bénéficie de la collaboration l'équipe de l'IRAA et, notamment, de M. Fincker.

Bibliographie

Fincker M., Leconte D., Picard P., Tardy D., « Le Théâtre de Drevant : Analyse préliminaire du bâtiment de scène et de ses abords », dans D'Orient et d'Occident : mélanges offerts à Pierre Aupert, textes réunis par Alain Bouet, Mémoires 19, Bordeaux, Ausonius, 2007, p. 257-267.

 

Logo CNRS